Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse
Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse
Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse
Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse
Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse
Béatrice ZAMBELLI, Psychopraticienne et Formatrice. Relation d'Aide, Développement personnel, Accompagnement spécifique des Hypersensibles et HPI/surefficients mentaux, Connaissance de soi, Vaucluse

AMOUR

EDITO 12/2018

 

En cette période de fêtes, je voudrai partager avec vous une idée de cadeau. Un cadeau simple, disponible et accessible à tous, pas onéreux par principe et agréable par nature.

 

Ce cadeau, c’est l’amour ! Quoi de plus doux et de plus délicat, de plus chaleureux et de plus précieux ?

 

Quelle que soit la dose d’amour avec laquelle nous avons été nourris durant notre enfance, chacun de nous possède un cœur rempli d’amour. Ce don naturel et universel est une qualité intrinsèque de l’homme. Plus ou moins démonstratif, il s’exprime sous des formes bien diverses : une attention, une présence, un geste, une parole, un service, un cadeau, etc.

 

 Parfois une occasion ratée, une pudeur ou une autre limitation nous empêche de le manifester. Réfléchissons à tous ces conditionnements et ces blessures qui déjouent les intentions nobles et spontanées de notre cœur. Certainement que nous connaissons aussi le regret de n’avoir pas assez partagé d’amour. Et peut-être aussi avons-nous oublié de nous aimer nous-même.

 

Alors, que nous soyons proches ou éloignés de nos familles et de nos amis pendant les fêtes et pour tous les jours qui suivront, laissons notre cœur faire passer ses propres messages et trouver dans la spontanéité sa voie d’expression.

 

Mettre son cœur au diapason de l’amour, par le plaisir de donner c’est déjà recevoir en retour.

 

De mille et une manière, de la plus légère accolade au cadeau le plus somptueux, ou par une simple bise accompagnée d’un sourire, par l’intention d’amour pur et la conscience de ce sentiment se déployant de vous à l’autre, l’énergie d’amour circulera.

 

 Et si l’amour fait parfois souffrir, il se transcende aussi, dépassant la blessure, telle une alchimie qui mène à l’amour inconditionnel. Car notre cœur demande juste d’être dégagé de toutes sortes d’expériences limitantes et blessantes qui ont pu au fil du temps perturber sa pureté première et engendrer de la réactivité. Garder la mémoire, guérir la blessure.

 

Et nous pourrons alors nous régaler de poser en conscience tous nos actes et toutes nos paroles d’amour, respectueux et purs, gratuits, sans contraintes, conditions et contreparties.

 

 L’amour a sa source intarissable dans le cœur de l’Homme. Il transforme, protège, élève les cœurs et les âmes, et nourrit notre bonheur. Il est notre plus bel héritage ! Et n’est-ce pas le bien le plus précieux que l’on emporte au-delà de la vie, délaissant tous les aspects matériels et financiers ?

 

L’amour est un capital en soi, à développer et à faire fructifier tout au long de la vie, pour son profit et celui d’autrui. Alors, pour que le bonheur simple des cœurs aimants se répande sur Terre, à chacun de nous d’y apporter sa contribution.

 

Belles et douces fêtes à toutes et à tous !

 

Béatrice